Réfection de l’éclairage et mise en valeur des vitraux de Notre Dame de l’Assomption à Alexain.

Notre Dame de l’Assomption Alexain

La commune d’Alexain accompagnée d’un Mécène, nous a confié la mission d’étudier le remplacement de l’éclairage de l’église tout en intégrant la mise en valeur nocturne des vitraux.

Maîtrise d’ouvrage :
Commune d’Alexain

Etat des lieux avant travaux :
– Eclairage en applique de type incandescence ou halogène.
– Lustre 19éme équipé de fausse bougie
– Eclairage insuffisant et mal répartie

Travaux réalisés par CGV&CIEL

– Pose de nouveau appareils d’éclairage de marque OGGI Luce de type :
➢ Master 15 puissance 15W 4000k pour les nef collatérales Sud et Nord
➢ Master 25 puissance 25W 4000k pour les vitraux du porche principale et la tribune
➢ Perfetto puissance 43W 4000k pour les transepts Sud et Nord
➢ Perfetto puissance 43W 3000k pour le Chœur
➢ Suspente plafonnier HBS Premium 100W 4000k pour la nef
➢ Pose d’une horloge crépusculaire

– Puissance totale éclairage installée 800w
– Raccordement sur l’installation existante
– Mise en service essais et réglage
Notre Dame de l’Assomption Alexain - Vitraux

Histoire

Elle fut reconstruite vers les années 1862-1864, sous le règne de M. Foussard, curé d’Alexain, grâce aux plans de l’architecte Lemesle et dans le style des édifices du XIIIe siècle.
L’inventaire se déroula, à deux reprises, le 8 mars 1906. L’abbé Angot note : Les gendarmes veulent effrayer les femmes avec leur commandement : Baïonnette au canon ! Armez. revolvers ! Puis défoncent la grande porte ; deux d’entre eux armés servent de témoins à l’inventaire .
Autrefois, on venait à Alexain le jour de la Saint Jean, prier la Bonne Vierge pour la conservation des essaims d’abeilles.

Notre Dame de l’Assomption Alexain - Vitraux
Architecture et extérieur
Elle est surmontée d’un « clocher flanqué, à sa naissance de quatre frontons gothiques d’un aspect singulier ».

Intérieurs
Ce sanctuaire – qui possède trois nefs – est éclairé par dix-sept vitraux. son chœur possédant un vitrail qui représente  » la Sainte-Vierge sur un tronc d’arbre auquel est suspendu un essaim d’abeilles « . Outre ses confessionnaux et sa chaire dus au talent de M. Blottière, l’édifice abrite, dans sa chapelle du Sacré-Cœur, un cadre qui contient un morceau du hêtre où fut découverte la statue de la Madone de ces lieux.

Photos : CGV-Ciel

Laval : le chauffage revient à la cathédrale

Tapis-chauffant Cathedrale de Laval © (copyright) Diocèse de Laval

Après trois années de frimas (!) la cathédrale va retrouver son chauffage tant attendu. Les travaux ont commencé fin janvier. Il se termineront cette semaine. Dimanche 18 février, les portes seront à nouveau rouvertes. Mais il faudra attendre encore quelques jours pour que ça chauffe.

Après appel d’offres, c’est la société vendéenne CGV CIEL qui a été retenue pour l’installation de tapis chauffant. C’était la solution le plus adaptée “afin de respecter au mieux l’architecture et le patrimoine de l’édifice religieux” explique Rose-Marie Caruel, Architecte des Bâtiments de France, dans la première partie de la nef, devant le coeur, sous les bancs des servants d’autel et du siège de Présidence du prêtre.

Le financement est à la charge de l’état.

Le coût est de 70 000 euros TTC.

La fin du chantier est prévu pour le 16 février et les fidèles pourront dorénavant venir prier, contempler et visiter la Cathédrale de Laval dès le dimanche 18 février.

Tapis-chauffant Cathedrale de Laval © (copyright) Diocèse de Laval
Photo © (copyright) Diocèse de Laval
Tapis-chauffTapis-chauffant Cathedrale de Laval © (copyright) Diocèse de Lavalant Cathedrale de Laval © (copyright) Diocèse de Laval
Photo © (copyright) Diocèse de Laval

Texte et photos © (copyright) Diocèse de Laval