Chauffage de l’église Saint Maurice à Echallat

Chauffage de l'église St-maurice à Echallat

Nous remercions l’Association Saint Maurice pour la confiance qu’ils nous ont accordée pour la réalisation du chauffage de l’église Saint Maurice à Echallat (Charente) qui fait partie des Éléments protégés au titre des Monuments Historique (MH) : inscription par arrêté du 8 octobre 1986.

Le chauffage existant était réalisé à l’aide de postes mobiles radiants gaz équipés de bouteille propane (formellement interdit en ERP).

Solution proposée et retenue, fourniture et pose de Panneaux Radiants Electriques Infra Rouge Court sur Mats facilement déposables en dehors de la période de non-chauffage. Ils sont positionnés le long des parois entre les différents mobiliers et à distance suffisante pour ne pas porter préjudice au mobilier tant en aspect visuel que de rayonnement.

Afin d’assurer leurs stabilités ils ont été enfichés dans le sol a l’aide de fourreau scellée, un cabochon sera positionné sur l’opercule lorsqu’ils seront déposés en période de non-chauffage

Ils sont au nombre de 12 réparties de la façon suivante :
• 5 panneaux de 3 kW à droite et à gauche de la nef
• 2 panneaux de 2 kW dans le chœur
Soit une puissance totale installée de 34 kW

Eglise Saint-Maurice – Photo Jack ma – Sous licence CC

Historique

En 1160, l’église était donnée à l’abbaye de La Couronne. Rebâtie à la fin du 12e siècle. L’édifice a été fortifié pendant la guerre de Cent ans et réparée au 17e siècle. Plan rectangulaire à une seule nef et chevet plat. La nef est couverte par une voûte en berceau brisé en pierre. Le carré du transept est couvert par une coupole sur pendentifs, elle-même surmontée par le clocher carré. La façade occidentale s’ouvre par un portail du 13e siècle en arc brisé, à cinq voussures. Au-dessus, vestiges d’une échauguette. L’édifice conserve à l’intérieur un ensemble complet de chapiteaux romans présentant des animaux mythiques, des feuillages stylisés, et même une série de personnages dans le carré sous clocher.

Périodes de construction :
4e quart 12e siècle, 1er quart 13e siècle, 15e siècle, 17e siècle
Source : Monumentum