Eglise Saint Thomas de la Flèche, remplacement du chauffage rayonnant

Chauffage rayonnant église St-Thomas - La Flèche. Photo CGV

L’église Saint Thomas de la FLECHE (72) vient de réaliser le remplacement de son chauffage rayonnant au gaz suite à un changement de gaz et une mise en conformité.

Merci au service technique de nous avoir renouvelé leur confiance. Les cérémonies de la Toussaint pourront être plus chaleureuses

L’église Saint-Thomas, fut construite au début du XIIe siècle. Elle est célèbre pour les trésors qu’on peut y admirer, notamment:
Notre-Dame-du-Chef-du-Pont, une statue du XIVe siècle en calcaire polychrome.
Saint-Michel terrassant le Dragon, groupe sculpté en bois de chêne polychrome du XVIIe.
Sainte-Barbe, une statue en terre cuite de la seconde moitié du XVIIe
L’Assomption de la Vierge, un tableau du peintre Simon Vouet réalisé en 1629.
Le Baptême du Christ, réalisé par Pierre Besnard (école flamande du 17e).

Nous recrutons : Technicien Electricien / Plombier Chauffagiste (H/F)

cgv-SAV

Nous recrutons!

Afin de renforcer nos équipes, nous recherchons en CDD ou CDI à partir de maintenant :

Un électricien (H/F) débutant ou confirmé
Un plombier chauffagiste (H/F) débutant ou confirmé

Avantages : Mutuelle, Frais de déplacement pris en charge par l’entreprise,
Temps de Trajet rémunérés.

Temps de Travail : 39H/semaine, Déplacements du lundi au jeudi soir.

Salaire : En fonction de l’expérience.

Ce poste vous intéresse ?

Merci d’envoyer votre CV à : info@cgv-energie.com

Pour plus d’informations au 02.51.65.21.66

Langon retrouve son église

Langon retrouve son église

Après quinze années de fermeture l’église Saint Pierre et St Paul de Langon (35) retrouve sa vocation au culte.
Aujourd’hui inauguration avec les élus communaux, départementaux et régionaux, la Direction Régional de l’Architecture et de Mr le Conservateur des monuments historiques.

L’entreprise CGV & CIEL est heureuse d’avoir eu la confiance de l’ensemble des élus et service du patrimoine pour réaliser l’ensemble des travaux d’électricité, chauffage, protection foudre, sécurité incendie et sonorisation.

Fiers d’avoir contribué à la préservation du patrimoine

Dans une allocution rapportée par Ouest France, le conservateur régional des monuments historiques a déclaré « Il a fallu beaucoup d’obstination aux différents élus pour voir cette rénovation aboutir. Le changement d’architecte, en 2010, a compliqué les choses. Pourtant, elle ouvre avec dix-huit mois d’avance, car vous en avez fait une priorité lors de la seconde phase des travaux …/… »

Photo : Alain Rousselot

Nouveau chauffage pour l’église Saint Pierre-et-Paul de Saffré

Chauffage de l'église Saint Pierre-et-Paul de Saffré

Suite à la consultation d’entreprise, la commune nous a confié la mission de remplacer le chauffage de l’église et d’apporter un complément d’éclairage.
Nous les remercions pour la confiance qu’ils nous ont accordée.

Travaux réalisés par CGV&CIEL :

  • Pose de 4 lustres rayonnants électriques de type Infra Rouge Court modèle :
    Lustre 6 radiants 2K (soit 12kW par lustre) sans volutes de couleur noir
  • Eclairage périphérique à l’aide de :
    4 spots LED 15W 3000K sur chaque lustre
  • Eclairage centrale à l’aide de :
    1 spot LED 25W 3000K sur chaque lustre
  • Un coffret de commande et de protection 4 zones
  • Une armoire de gestion de puissance GPS1 permettant de souscrire un abonnement de 36kW alors que la puissance installée est de 48kW

Bureau d’étude technique : AKAJOULE Saint Nazaire
Bureau de contrôle : QUALICONSULT 44

Lustre de 6 radiants IRC puissance unitaire 2000Watts soit 12kW équipé de 4 spots LED périphériques intérieurs de 15W 3000K et 1 spot central LED de 25W 3000K

Architecture et art de l’edifice

Chauffage de l'église Saint Pierre-et-Paul de Saffré
Eglise Saint-Pierre-et-Paul (1857-1874), situé place Saint-Pierre. L’ancienne église, trop petite, est rasée en 1857. L’église actuelle comprend un clocher-porche (de type Kreisker) en façade en tuffeau et schiste de pays. Le portail ouest est surmonté d’une statue de la vierge. Les vitraux (vers 1880) représentent les trois curés qui ont œuvré à la réalisation de la nouvelle église : Jacques Bidaud, Joseph Revest et François Brunet.

Nouveau chauffage pour l’église Notre Dame de Nérac

église Notre Dame de Nerac

Etat des lieux avant travaux

  • Chauffage par panneaux rayonnants gaz réalisé à l’aide de 12 radiants B16 et 1 B32 de marque SBM des années 1990.
  • Alimentation gaz Naturel G20 par le réseau de ville.
  • Absence de Ventilation obligatoire (GZ21) 10 m3/h par KW de chauffage installé et la coupure gaz d’urgence intérieure.
  • Réseau gaz passant sur chemin de câble entre piliers complètement inesthétique.

Travaux réalisés par CGV&CIEL

  • Remplacement des radiants de la nef par 2 lustres de 8 radiants de type B16 puissance 54 kW et 2 appliques murales dans le chœur de type B16 puissance 6.75kW.
  • Mise en place de la ventilation obligatoire.
  • Mise en place d’une coupure gaz intérieure.
  • Remise en conformité du réseau gaz cuivre.
  • Remise en conformité du câblage électrique.
  • Remplacement du coffret de commande pour asservir le chauffage aux différents organes de sécurité.
  • Création de commande du chauffage à 50 ou 100% de la puissance des lustres.
  • Remplacement d’une partie de l’éclairage de la nef et du chœur.

Chauffage église Notre Dame de Nerac
Lustre de 8 radiants B16 puissance 54kW de couleur Beige sans volutes. Equipé d’éclairages périphérique et centrale de type LED

Chauffage église Notre Dame de Nerac
Panneau radiant du chœur de type B16 puissance 6.75kW

Architecture et art de l’édifice

Église construite en 1868 par l’architecte Verdier à la place de l’ancienne église St-Marc démolie par les Protestants vers 1562. Nef voûtée d’ogives, transept et chœur à pans. Clocher avec flèche en pierre. Vitraux de Joseph Villiet (1868).

Nouveau chauffage pour l’église Notre Dame de l’Assomption ROYAN

Nouveau chauffage pour l’église Notre Dame de l’Assomption ROYAN

Le Diocèse de Charente Maritime par l’intermédiaire de la paroisse Royan Cote de Beauté, nous a confié le remplacement du chauffage de l’église Notre Dame de l’Assomption. Les très bonnes relations avec les paroissiens nous ont permis de réaliser la mise en œuvre du chauffage dans de très bonnes conditions et nous les en remercions.

Etat des lieux avant travaux

Nouveau chauffage pour l’église Notre Dame de l’Assomption ROYAN - Avant
Installation AVANT : Tubes rayonnants
  • Chauffage rayonnant gaz réalisé à l’aide de 6 tubes rayonnants épingles basse température
  • Alimentation gaz naturel G20
  • Ventilation obligatoire de (GZ21) 1.75 m3/h par KW de chauffage installé non existante.

Travaux réalisés par CGV&CIEL

Nouveau chauffage pour l’église Notre Dame de l’Assomption ROYAN - Après
Installation APRES : Radiants lumineux
  • Remplacement des tubes rayonnants par :
    • 6 Panneaux muraux SBM type B64-2 allures puissance 27kW
    • 2 Panneaux muraux SBM type B20 1 allure
  • Mise en place d’une ventilation conforme ERP
  • Remise en conformité du réseau gaz cuivre
  • Remise en conformité du câblage électrique.
  • Remplacement du coffret de commande pour asservir le chauffage aux différents organes de sécurité
  • Création de commande du chauffage à 50 ou 100% de la puissance des B64

Nouveau système de chauffage à Pithiviers

Cette semaine, un nouveau système de chauffage est en cours d’installation à l’église Saint-Salomon Saint-Grégoire. La ville fait d’une pierre deux coups !

Fini l’ancienne chaudière au fuel, obsolète et très énergivore, et dont le courant d’air chaud ne profitait guère qu’au premier rang et aux pigeons de la nef. Les quatorze panneaux rayonnants, de 6 à 3 kw, sont installés selon les recommandations des paroissiens, par l’entreprise CGV Ciel, et vont pouvoir réchauffer plus rapidement les zones ciblées.

Éviter aussi la détérioration du grand orgue

Ils sont, en outre, amovibles et pourront être retirés en dehors des périodes de froid, les câbles étant hors de vue.

Autre avantage, tout aussi primordial, cela permettra d’éviter la détérioration du grand orgue. Damien Colcomb, titulaire, et l’association qui veille sur l’instrument avaient, en effet, constaté que le dessèchement pouvait détériorer les pièces de bois, de cuir, les soufflets… Toute une machinerie complexe et précise qu’il faut accorder régulièrement.

L’installation devrait être opérationnelle en fin de semaine.

Source : La République du Centre
Photo : DR

Nouveau chauffage pour l’église Saint-Tugdual de Baulon

Chauffage-Eglise-de-Baulon - Photo CGV

Nouveau challenge relevé pour notre société : Un mois avant les fêtes PASCALES, la commune de BAULON (35) souhaitait remplacer son chauffage qui ne fonctionnait plus.
Défi relevé les fidèles ont pu passer la veillée PASCALE au chaud et de plus avec un nouvel éclairage.

Etat des lieux avant travaux

  • Générateur d’air chaud fonctionnant au fuel situé dans la sacristie Nord avec soufflage et reprise direct dans le transept Nord
  • Eclairage par spots ou projecteurs halogènes ou par lampes à incandescence devenu insuffisant pour la lecture
  • Travaux réalisés par CGV&CIEL :

Mise en place de

  • 3 lustres de 8 radiants électriques IRC puissance 12 kW 1 dans la nef et 1 dans chaque transept)
  • 1 Panneau de 3kW dans le chœur
  • Pose d’un éclairage de type LED dans la nef, les transepts (sur les lustres) et dans le chœur.
  • Remise en conformité du câblage électrique.
  • Création d’un nouveau TGBT regroupant les organes de protection et de commande de l’ensemble de l’installation électrique
  • Pose d’un gestionnaire de puissance pour rester avec une puissance installée de 36kVA

Patrimoine De Baulon

L’église Saint-Tugdual (1831-1849-1882-1966), œuvre de l’architecte Jean François Pointeau. Saint Blaise semble avoir été jadis le patron de l’église de Baulon.

La première église paroissiale dont on ait gardé le souvenir se trouvait, dit-on, à l’entrée du bourg, près du champ de foire actuel. Une deuxième église fut ensuite construite plus au centre ; démolie en 1835, elle présentait, d’après les notes du Registre paroissial, des caractères d’architecture romane dans sa partie supérieure, où l’on voyait un arc triomphal et une abside en cul-de-four ; mais ses nefs avaient été faites vers 1550.

Les seigneurs de Bréal et ceux de la Muce prétendaient aux honneurs et à la supériorité dans cette église ; toutefois, les derniers en jouissaient seuls au XVIIIème siècle. La confrérie du Rosaire y était érigée, « sans aucun revenu fixe mais avec assez de casuel » ; il y avait quelques fondations, entre autres une « pour le pain de communion » (Pouillé ms. de Saint-Malo 1739-1767).

De la nouvelle église de Baulon, construite vers 1835, nous n’avons rien à dire ; c’est un édifice propre, mais sans style. On y conserve une relique de la vraie croix très-vénérée depuis des siècles et « attirant beaucoup d’aumônes », dit le Pouillé ms. de Saint-Malo. Il est permis de croire qu’elle fut apportée à Baulon par les chevaliers qui y possédaient le Temple (Pouillé de Rennes).

La nef de l’ancienne église datait du milieu du XVIème siècle et les seigneurs de la Musse y possédaient un enfeu. Le retable du maître-autel date du XVII-XIXème siècle : – au centre du retable se trouve une peinture (1856) illustrant la Transfiguration, œuvre du peintre Brune, – de part et d’autre se trouvent les statues de saint Antoine et saint Blaise (XIXème siècle), – l’ensemble est surmonté d’une statue de la Vierge Marie (XIXème siècle)

Nouveau chauffage pour l’église Saint-Marc de Brest

Chauffage de Notre Dame au Levant à Brest

Nous remercions la paroisse Saint Marc de Brest (29) pour la confiance qu’ils nous ont accordée lors de leur consultation pour le remplacement du chauffage de l’église.

Etat des lieux avant travaux

  • Générateur d’air chaud fonctionnant au gaz situé dans la chaufferie Nord avec soufflage et reprise direct dans le transept Nord

Travaux réalisés par CGV&CIEL

Mise en place de :

  • 4 lustres de 6 radiants, puissance 40.5 kW (1 dans la nef et 1 dans chaque transept)
  • 1 Panneau radiant électrique IRC de 6kW dans chaque rotonde
  • 2 Panneaux radiants électriques IRC de 4.5kW dans le chœur
  • 3 Panneaux radiants électriques IRC de 1.5kW dans la sacristie
  • 1 Centrale de détection Monoxyde de Carbonne asservit au chauffage
  • 1 Ventilation mécanique asservit au chauffage
  • 1 Armoire de gestion du chauffage

Chauffage de Notre Dame au Levant à Brest

Une église moderne.

Au XIXe siècle, la décision est prise de doter les nouveaux quartiers de Brest d’églises ainsi l’église Saint-Marc est construite et inaugurée dès 1865.

Le choix du matériau utilisé, le béton et non la pierre, marque la volonté d’inscrire ce lieu dans son temps.

Très rapidement, l’église devient un lieu de vie du bourg. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’édifice est en partie détruit. Reconstruite dès 1946, l’église est en outre dotée d’une flèche en 1958.

Le chauffage par rayonnement installé dans l’église

Le chauffage par rayonnement installé dans l’église - Photo Ouest-France

Vendredi, Marcel Bouvier, maire, en présence d’Irénée Adoko, prêtre de la paroisse Saint-Amand ; Alain Rousselot, entreprise CGV et Ciel ; Arsène David ; Jean-Yves Glémau, adjoints ; Roland Gueutier, bénévole, ont participé à la mise en route du chauffage dans l’église Saint-Nicolas.

Le système de chauffage, par air chaud pulsé avec générateur et brûleur fuel, était vétuste. Il avait un coût d’entretien élevé. Il ne correspondait plus aux objectifs de qualité de l’environnement.

Le chauffage est utilisé par intermittence, faiblement. « Nous avons retenu un chauffage par rayonnement. C’est un confort pour les fidèles qui suivent les offices. La technique permet d’obtenir une sensation de chaleur immédiate. Les surfaces à chauffer sont sélectionnées », explique Marcel Bouvier, maire. C’est un chauffage au gaz, efficace et économique, avec la flexibilité : chœur, nef, transepts…

Source : Ouest-France
Photo : Ouest-France